Sénégal

Sencirk, Dakar

Comment tout a commencé

Dagmar Cadonau a lu l’article sur Sencirk dans la NZZ en octobre 2019. Par l’intermédiaire du journaliste, nous avons ensuite obtenu les coordonnées de Modou, le directeur de Sencirk. En février 2020, Lucas Cadonau s’est rendu à Dakar pour faire connaissance avec le cirque et clarifier les besoins.

Le projet

« Sencirk » a été fondé à Dakar par Modou Touré, un ancien enfant des rues. Aujourd’hui encore, Sencirk se définit comme un « cirque social » qui tente de donner confiance aux enfants et adolescents sans abri par le biais de l’acrobatie, de la jonglerie, du funambulisme et du trapèze. Des gens formidables font un super travail ici. Outre une école de cirque ouverte à tous, il existe par exemple toujours un cours spécial pour les enfants Talibé le jeudi soir.
enfants talibés.
De même, des jeunes femmes victimes de violence se rencontrent une fois par semaine. Mais Sencirk s’efforce aussi de pouvoir s’autofinancer. Pour cela, ils proposent des activités de vacances aux enfants dont les parents peuvent payer.

Soutien de Plume

2020/21 grande action de dons et de matériel « un conteneur plein de cirque ». Gian Cadonau et Kurt Bucher se sont rendus à Dakar en février 2021 pour accompagner l’arrivée du container et soutenir Sencirk dans son travail de cirque.

Plus d’infos sur l’action conteneurs

Liens