Turquie

Cirque Sirkhane, Mardin dans le sud de la Turquie

Comment tout a commencé

En 2015, nous avons reçu un mail de Pinar Demiral nous demandant de soutenir financièrement son projet de cirque pour les enfants réfugiés syriens dans les camps à la frontière turco-syrienne.

Le projet

Jusqu’à la guerre de Syrie, 750 000 personnes vivaient à Mardin. Aujourd’hui, elles sont 250 000 de plus – des réfugiés, de Syrie. Ceux-ci ne souhaitent pas rejoindre l’Europe occidentale le plus rapidement possible, mais ne demandent pas mieux que de retourner en Syrie dès que la situation le permettra. Le système scolaire est complètement dépassé et les camps de réfugiés, les abris de fortune dans des garages, des maisons de démolition et des tentes sont loin d’offrir un cadre idéal pour grandir, surtout pour les enfants.

Soutien de Plume

En 2016, Lucas Cadonau s’est rendu à Mardin avec des dons financiers et des valises remplies de costumes et de matériel.

Deux ans plus tard, Kurt Bucher et Gian Cadonau de l’association Plume sont à nouveau partis à Mardin avec des costumes, du matériel et des dons financiers et sont restés sur place. Pendant 10 jours, ils ont fait du cirque avec les enfants réfugiés, ont fait le clown, ont aidé là où c’était utile et ont tout simplement acquis beaucoup d’expérience. Le voyage a été accompagné par les photographies de Claudia Gschwend.

En 2019, un nouveau voyage de Kurt Bucher et Gian Cadonau a eu lieu à Mardin. Ils ont pu répondre à des demandes de matériel et apporter des dons d’argent.

En 2020/21, nous sommes restés en contact par mail avec Pinar ; eux aussi souffrent de la situation de Corona et sont très heureux d’un nouveau don d’argent.

Liens

Sirkhane_logo_colour